ANNUAIRE: MEDIAS ET SOURCES D'INFORMATION D'AMERIQUE   SUIVEZ-NOUS SUR
   

Chemin : accueil > amérique > guide des médias du nicaragua

 

Guide des médias du Nicaragua

Découvrez le paysage médiatique du Nicaragua, les conditions d'exercice de la presse nicaraguayenne, la régulation, les associations professionnelles et les médias publics du pays. Retrouvez aussi vos sources d'information favorites avec notre annuaire des médias du Nicaragua pour suivre les développements de l'actualité de cet Etat d'Amérique centrale.

Contexte Médias nationaux Chronologie

Contexte d'exercice des médias au Nicaragua

Cette page présente de manière succinte le pays, son paysage médiatique, ses autorités de régulations, les différentes organisations professionnelles du secteur et les associations de représentation ou de défense des journalistes, le niveau de liberté de la presse, ses médias publics et ses principaux groupes de presse.

Vue générale

: Le Nicaragua est un Etat d'Amérique centrale bordé par le Honduras et le Costa Rica. Le pays possède aussi deux façades maritimes sur l'océan Pacifique et la mer des Caraïbes. Ca capitale est Managua. Le pays couvre un superficie de près de 130.000 km² et compte une population de 6,2 millions d'habitants. Le Nicaragua a acquis son indépendance de l'Espagne en 1821. La langue officielle est l'espagnol. Le pays a connu une relation particulière avec les Etats-Unis. Il est notamment tombé sous la coupe de United Fruit à partir de 1855 avant d'être occupé par les Etats-Unis de 1912 à 1925. Le Nicaragua sera ensuite dirigé par la dynastie des Samoza. Leur régime est progressivement contesté par l'opposition de gauche autour du Front sandiniste de libération national et de l'opposition conservatrice autour de la famille Chamorro et de leur journal La Prensa. Après le départ des Samoza en 1980, le pays plonge dans une guerre civile opposant sandiniste et Contras. Le pays retrouve la démocratie en 1990. La présidentielle de 1990 voit l'élection de Violeta Chamoro, celle de 1996 du samoziste Arnoldo Alemán et celles de 2006, de 2011 et de 2016 de Daniel Ortega. En 2018, des manifestations contre une réforme de la sécurité sociale dégénèrent en mouvement d'opposition après une violente répression par le pouvoir.

Paysage médiatique

: Le Nicaragua compte de nombreux médias dans les domaines de la presse écrite et de l'audiovisuel. La presse écrite comprend plusieurs journaux présentants diverses opinions politiques allant de celles proches du pouvoir à celles de l'opposition. Les éditeurs de journaux, principalement ceux de l'opposition, sont néanmoins confrontés à l'application de la loi Arce de 2005 qui impose des droits de douane élevés sur les matériels d’impression importés tels que l’encre et le papier, ce qui étouffe le journalisme indépendant. Dans le même temps la presse proche du pouvoir profite d'un régime préférentiel. Le pays compte une centaine de stations de radio, qui constituent la principale source d’information de la population. La télévision est par ailleurs dominée par deux groupes qui contrôlent huit des neuf stations gratuites et qui sont généralement considérés comme alignés sur les position du FSLN (Frente Sandinista de Liberación Nacional). Cette concentration des médias à pour conséquence la détérioration de la qualité de l’information et du débat public au profit de la propagande du pouvoir. Il n'existe pas de restrictions particulières sur Internet qui est accéssible par plus de 20% de la population. Malgré un taux de pénétration relativement faible, Internet a eu un impact significatif sur le paysage médiatique. L'utilisation des médias sociaux s'est particulièrement développé ces dernières années et Internet devient l'une des principales sources d'information des Nicaraguyens. En 2015, le gouvernement d'Ortega a tenté d'imposer un contrôle total sur les médias en ligne avec un projet de loi qui aurait dirigé les utilisateurs d'Internet vers des sources d'information approuvées. Le projet a néanmoins échoué devant la levée de boucliers de la société civile. Par ailleurs, l'administration Ortega oriente l'important budget publicitaire de l'Etat vers les médias proches du pouvoir.

Autorité de régulation:

: L'organisme de régulation des médias audiovisuels nicaraguayens est le TELCOR (Instituto Nicaragüense de Telecomunicaciones y Correos). Cet organisme gère également les systèmes de télécommunications et le service postal du pays. Il est la cible de nombreuses critiques liées à l'opacité du processus d'octroi de licences. Le moratoire en vigueur sur la délivrance de nouvelles licences de radiodiffusion lors de la révision législative de la loi générale sur les télécommunications a notamment permi au gouvernement d'obtenir des licences pour des services de télévision par satellite.

Organisations professionnelles

: Il existe au Nicaragua plusieurs associations professionnelles liées à la défense des intérêts des journalistes et des médias. On peut notamment citer l'APN (Asociación de Periodistas de Nicaragua) ou le CINCO (Centro de Investigación de la Comunicación). Ces deux associations défendent également le journalisme d'investigation et la liberté d'expression.

Liberté de la presse

: Bien que la constitution nicaraguayenne prévoit la liberté de la presse, le gouvernement impose en pratique des contraintes à la capacité des médias d'informer le public. La baisse des procédures judiciaires à l'encontre de la presse serait dûe à un phénomène d'autocensure des journalistes lié à la crainte de représailles économiques et physiques. Par ailleurs, la presse indépendante et d'opposition est en première ligne face aux attaques contre les médias. D'autre part, la Constitution du Nicaragua ne tolère officiellement que les critiques "constructives". Cette terminologie vague permet au pouvoir de censurer et de limiter la liberté d’information. Dans son rapport 2017 sur la liberté de la presse, Freedom House classe le pays comme partiellement libre. Par ailleurs, le Nicaragua apparait à la 90e place dans le classement mondial de la liberté de la presse 2017 de Reporter sans frontières qui estime que la presse est peu considérée.

Médias publics

: Les médias publics du pays dépendent de la présidence dans le cadre de la loi ECGRUN (Estrategia de Comunicacion del Gobierno de Reconciliacion y Unidad Nacional). Ils comprennent des médias audiovisuels constitués par le radiodiffuseur public Radio Nicaragua et la chaîne de télévision publique Canal 6.

Principaux groupes de presse

: Le Nicaragua compte quelques groupes de médias. Néanmoins deux d'entres eux dominent l'offre médiatique du pays. Il s'agit de Televisora Nicaraguense SA, sous contrôle de la famille du président Ortega, elle possède notamment trois chaînes de télévision et une douzaine de société de diffusion. La famille Ortega a égalemant la main mise sur la chaine publique Canal 6. Par ailleurs, le parti au pouvoir possède également quatre stations de radio, tandis que le président du FSLN contrôle des sites d’information tels que El 19 Digital et Nicaragua Triunfa. L'autre groupe du pays est Ratensa Comunicaciones qui appartient à l'homme d'affaires mexicain Remigio Ángel González. Ce dernier dirige le groupe Albavisión qui possède de nombreuses stations de radio et de chaines de télévision dans une quinzaine d'Etats d'Amerique latine. Dans une moindre mesure, on peut également cité la famille Chamoro qui dirige toujours le journal La Prensa.

Médias et sources d'informations pour le Nicaragua

L'actualité nicaraguayenne est diffusée par différents supports d'informations: agences de presse, journaux quotidiens et hebdomadaires, magazines et revues, stations de radios, chaînes de télévisions, portail internet. Les nouvelles présentées par les médias nicaraguayens peuvent être complétées par les rubriques d'actualités dédiées au pays de sources d'informations étrangères.

AG Agence de presse
RA Radio/Webradio

JO Journal/quotidien/hebdo
TV Television/webtv

MA Magazine/revue
IN Publication internet


Actu Latino NicaraguaINfranc
Bluesfields RadiosRAspaBluesfield
Canal 2 TelevicentroTVspamanagua
Canal 4TVspamanagua
Canal 6 Nicaragüense por Gracia de DiosTVspamanagua
Canal 8 TelenicaTVspamanagua
Canal 9 (facebook)TVspaManagua
Canal 10TVspamanagua
Canal 11 TV RedTVspamanagua
Canal 12 NicavisiónTVspamanagua
Canal 13 Viva Nicaragua 13TVspamanagua
Canal 14 Vos TVTVspamanagua
Canal 15 100% NoticiasTVspamanagua
CDNN 23TVspamanagua
EIN News NicaraguaINengnc
El Nuevo DiarioJOspaManagua
GeopolisINfraParis
HoyJOspaManagua
La PrensaJOspaManagua
Latin Reporters NicaraguaINfraMadrid
Le Figaro NicaraguaINfraParis
Le Monde NicaraguaINfraParis
Le Monde Diplomatique NicaraguaINfraParis
Radio Corporacion 540AMRAspaManagua
Radio Hit 104.7 FmRAspaManagua
Radio La PrimerisimaRAspaManagua
Radio NicaraguaRAspaManagua
The Guardian NicaraguaINengLondon
The New York Times NicaraguaINengNew York
The Telegraph NicaraguaINengLondon
Topix NicaraguaINengnc

Repères chronologiques pour le Nicaragua

Retrouvez nos dernières synthèses consacrées au Nicaragua. Elles rappellent les grands sujets de l'actualité du pays traités par les médias internationaux. Néanmoins, cette liste d'événements n'est pas exhaustive. Pour plus de détails sur l'actualité du pays, consultez les sources d'informations des onglets "médias".

15-09-2018 | Nouvelle grande mobilisation contre le président Ortega
31-08-2018 | Ortega réagit à la parution d'un rapport de l'ONU
17-08-2018 | Nouvelle manifestation pour la démission d'Ortega
13-08-2018 | Manifestations pour la libération des prisonniers
23-07-2018 | Manisfestation de soutien à l'Eglise après les attaques d'Ortega
18-07-2018 | intensification des pressions diplomatiques sur Ortega
17-07-2018 | Attaques meurtrières des forces gouvernementales
16-07-2018 | Grève générale et violences de paramilitaires contre des étudiants
14-07-2018 | Appel à la grève générale pour exiger le départ d’Ortega
09-07-2018 | Daniel Ortega rejette la demande d’élections de l’opposition
05-07-2018 | Violents affrontements à La Trinitad dans le nord du pays
02-07-2018 | Nouvelles manifestation de l'opposition contre le président Ortega
26-06-2018 | Reprise du dialogue à Managua, après de nouvelles violences
25-06-2018 | Nouvelles attaques meurtrières des forces de l'ordre
22-06-2018 | Des enquêteurs internationaux autorisés à venir au Nicaragua
18-06-2018 | Le gouvernement et l'opposition trouvent un accord
15-06-2018 | Grève générale sur fond de répression meurtrière d'Ortega
14-06-2018 | L'opposition lance une grève générale pour faire plier Ortega
02-06-2018 | Nouvelles manifestations meurtrières contre Ortega
21-05-2018 | Trêve fragile entre gouvernement et opposition
18-05-2018 | Dialogue de sourds entre Ortega et opposants
14-05-2018 | Le président Ortega accepte la médiation de l'église
09-05-2018 | Affrontements entre manifestants et policiers
30-04-2018 | Rassemblement géant pour la paix et la justice
24-04-2018 | Daniel Ortega annule la réforme des retraites
23-04-2018 | Manifestations meurtrière contre la réforme des retraites
21-04-2018 | Manifestations contre une réforme des retraites
07-10-2017 | La tempête Nate touche l'Amérique centrale

 

Nicaragua

Retrouvez une sélections d'informations et de liens utiles sur le territoire.

Informations clés

Capitale : Managua
Superficie : 129.494 km²
Population : 5.785.000
Alphabétisation : 78,0 %
Langue : espagnol (officielle)
Domaine internet : .ni
Utilisateurs internet : NC
Liberté indiv. : partielle
Liberté presse : libre
Pays voisins : Honduras, Costa Rica

Liens en relation

  • Article Wikipedia
  • Histoire & chronologie
  • Gouvernement
  • Personnalités du pays
  • Données & stats
  • Guide touristique
  • Office du tourisme
  • Conseils aux voyageurs
  • Langues du pays
  • Démolinguistique
  • Panorama de la presse
  • Liberté d'expression
  • Livres en relation

    Petit Futé Nicaragua - Honduras - El Salvador, de Collectif, Petit Futé, 2015
    ISBN: 978-2746974050
    Acheter sur Amazon

    Voir aussi

  • Médias du Honduras
  • Médias du Costa Rica
  •  
    © 2018 Copyright mediasrequest.com